Accueil

Outreau, L'Autre Vérité

- La génèse du film -


La table ronde du 24 février 2011, qui avait pour thème "La parole de l'enfant après la mystification d'Outreau" a été un évènement déterminant en ce sens qu'il a donné l'impulsion nécessaire à un réexamen de l'affaire d'Outreau qui aboutit à rétablir progressivement la vérité des faits.

livre La première initiative pour la ré-information sur l'affaire d'Outreau avait été prise par un témoin direct : Marie-Christine Gryson-Dejehansart, expert psychologue qui avait été missionnée pour l'examen des enfants, avec la publication en 2009 de son livre Outreau, la vérité abusée, 12 enfants reconnus victimes (eds Hugo et cie). Ce livre de référence témoigne de la réalité vécue du procès de Saint-Omer, décrypte la désinformation qui a entouré les procès, analyse l'affaire dans son ensemble et apporte pour l'avenir un éclairage utile assorti de propositions. Il a été suffisamment convaincant pour inciter un certain nombre de personnes à se pencher sérieusement sur la question.

Quelques mois après la sortie du livre, en Février 2010, Karl Zéro lui envoie pour l'interviewer, un journaliste spécialisé en pédo-criminalité, Serge Garde qui est l'auteur de deux ouvrages sur le sujet* * et qui a déjà réalisé pour son émission des vidéos sur Zandvoort et le scandale Vervloesem. Celui-ci décide alors de construire un documentaire sur cette affaire à partir des révélations de l'ouvrage de M.C. Gryson. Ils collaborent durant une année pour la documentation et les contacts avec les professionnels de l'affaire mais aussi les personnalités intéressées par "Outreau la vérité abusée" comme Pierre Joxe, Pierre Rancé et Michel Gasteau.

Serge Garde mène alors sa propre enquête, travaille sur le dossier et il rencontre Chérif Delay en Novembre 2010 au Sénégal. Son interview est tellement marquante qu'il décide de ne pas se contenter d'en donner des extraits dans son film mais d'écrire à quatre mains un ouvrage qui paraitra en Mai 2011 "Je suis debout".

Il est invité par M.C.Gryson à venir présenter quelques minutes de son film à la table ronde de Paris Assas Panthéon dont Gérard Lopez lui a confié l'intitulé :" La parole de l'enfant après la mystification d' Outreau".

* Le Livre de la honte : Les réseaux pédophiles, avec Laurence Beneux, Le Cherche Midi, 20018 : livre sur l'affaire de Zandvoort
* Enquête sur une société qui consomme des enfants, avec Homayra Seillier, Le Cherche Midi, 2008




vitrine Table ronde du 24 février 2011
"La parole de l'enfant après la mystification d'Outreau"
Institut de Criminologie de Paris-Panthéon-Assas
De gauche à droite : Serge Garde, journaliste,
Marie-Christine Gryson-Dejehansart, expert psychologue,
auteure du livre "Outreau, la vérité abusée, 12 enfants reconnus victimes"
Gérard Lopez, psychiatre, Président de l'Institut de victimologie
Pierre Joxe, avocat, ancien ministre.

La table ronde du 24 février 2011 a été l'occasion d'une prise de conscience de l'effet terriblement néfaste des traces laissées par l'affaire d'Outreau sur la prise en compte de la parole de l'enfant et d'une manière générale sur la position des victimes dans les affaires judiciaires. Ce constat a permis d'établir la portée des corrections à apporter. Loin de constituer une contestation des acquittements, ou une demande de révision,  elles se doivent de faire connaître la vérité judiciaire des enfants victimes, cette autre vérité ignorée des médias et du public, et de rétablir pour les victimes présentes et à venir, la possibilité de se faire entendre par la justice, un recours que l'affaire d'Outreau semble avoir largement enrayé.

                                
                                                                                                                                                          
debout Je suis debout, livre coécrit par Serge Garde et Chérif Delay apporte au public un premier témoignage sur la vie des enfants victimes, ces enfants qui ont été exclus cu champ médiatique qui a été focalisé sur la seule condition des accusés. Il restitue des éléments qui ont gravement fait défaut à la compréhension de l'affaire d'Outreau et apporte enfin des éléments contradictoires. Editions du ChercheMidi mai 2011.



autre
                  vérité

Le film a été très critiqué par ses détracteurs, en particulier l'avocat de la défense Eric Dupond-Moretti. Voir ici les objections à ces critiques

La bande annonce du film sur Youtube


Extrait : les moments forts :

E. Muller
Le film Outreau, l'Autre Vérité, Réalisé par Serge Garde, produit par Bernard de la Villardière et dont l'association Innocence en danger est co-productrice, fournit les témoignages des personnes qui ont été concernées professionnellement par l'affaire d'Outreau, les témoignages des victimes, et les explications qui permettent de mesurer l'ampleur de la désinformation qui a entouré les procès et la mystification qui s'en est suivie. Tous les témoignages corroborent ce que Marie-Christine Gryson-Dejehansart a exprimé dans son livre qui figure comme il se doit en bibliographie au générique du film, à côté de celui de Chérif Delay.

Le film est présenté au public de la manière suivante :
"Nous avons tous été sur-informés pendant l’affaire dite d’Outreau. Elle a traumatisé les consciences et déstabilisé l’institution judiciaire. Jamais une affaire retentissante n’avait aussi peu divisé l’opinion publique. Comme si l’esprit critique avait été anesthésié. Pourquoi ?
Dix ans après, il est temps de s’interroger, de façon dépassionnée, sur ce phénomène qui nous a submergés.
Outreau, un symbole de l’erreur judiciaire ? Que treize des dix-sept accusés aient été acquittés après un ou deux procès, n’est-ce pas le fonctionnement normal de la justice ? Le véritable problème n’est-il pas celui de la détention provisoire ? Outreau, un fiasco judiciaire ? Oui, mais ce n’est pas celui qui a été dit.
C’est à ce décryptage qu’« Outreau, l’autre vérité » vous invite. Un film qui ne laisse aucune place à la fiction. Un film qui repose exclusivement sur des documents et sur de nombreux témoignages, tous inédits. "



retour-a-outreau
A la suite de la table ronde de février 2011 à laquelle il participait, Jacques Thomet, journaliste d'investigation, ancien Rédacteur en Chef à l'Agence France Presse, étudie en détail pendant des mois le dossier d'Outreau. Il nous livre le résultat impressionnants de ses investigations dans son livre Retour à Outreau, contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle. Ce livre fournit en outre un aperçu de la manière dont ont été traitées des victimes dans les affaires qui ont suivi l'affaire d'Outreau. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'auteur n'a pas été accueilli avec courage par nombre d'éditeurs à qui le manuscrit a été soumis. Il a en définitive été édité par KontreKulture.com.