Accueil
Témoignages sur "La vérité abusée"


Dernier témoignage :
dernier-temoignage                          
    
Correspondante territoriale du Défenseur des enfants                        

Ils ont dit:

« Quand la vérité n' est pas libre disait Prévert,
la liberté n'est pas vraie"
Merci à Marie-Christine Gryson-Dejehansart

« Quand la liberté est incarnée par une personnes seule face à la meute, la vérité ne peut pas mourir
Merci à Marie-Christine Gryson-Dejehansart

Frédéric Lavachery
  deux dédicaces de son livre  « Un volcan nommé Haroun Tazieff »
Qu'il dédie à M.C. Gryson

Cadre4
La Gazette du Palais , introduction à l'interview sur « Outreau, la vérité abusée »
Pierre Rancé
Chroniqueur judiciaire Europe 1.
Aujourd'hui porte parole du Garde des Sceaux


Cadre2

Extrait de l'éditorial de « Outreau à l' heure de la belle »
de Eva Boccara journaliste à la « Gazette du Palais »
à propos de « Outreau, la vérité abusée »


Cadre1

Autre extrait de l'éditorial de « Outreau à l'heure de la belle »
de Eva Boccara journaliste à le « Gazette du Palais »
cité par Pierre JOXE Avocat à la Cour, ancien ministre
dans la revue « Après demain » de Juillet 2010



« l'auteure est l'un des deux premiers psychologues nommés dans l'affaire d'Outreau. Elle éclaire d'un jour différent de celui rapporté par la presse tout ce qui a fait de cette ville, le lieu d'un procès hors normes. Un jugement a été rendu et le livre se garde bien de le critiquer. En revanche le lecteur découvrira avec grand intérêt, et parfois avec surprise, les détournements habilement conduits par les ténors du barreau tout autant auprès du tribunal que du 4 ème pouvoir, la presse, laquelle élit aussitôt les experts au rang des incompétents ce qui sape toute leur crédibilité. Edifiant, pédagogique, parfois terrifiant.

Jean François Jacob
 Premier Vice Président au Conseil National des Compagnies d'Experts de Justice
Publié dans «  la Lettre du CNCEJ » à la rubrique BIBLIOGRAPHIE


[…] je me souviens de votre correspondance qui m'avait fortement « interpellé »comme on dit, dans la mesure où, en effet-et vous n'avez à ce propos que trop raison-, après qu'une thèse unique se soit imposée de façon terriblement univoque, une contre thèse ensuite, tout aussi unique, s'impose de façon tout autant univoque. Je ne suis par rapport à cette affaire, qu'un membre parcellaire de l'opinion, influencé comme tout le monde, mais sensible au doute, nécessaire, que vous instillez et à votre mise en cause du rouleau compresseur médiatique. [...]Bravo de toute façon pour avoir eu le courage d'écrire ce livre ! »

Jean-François Kahn en réponse à un courrier faisant suite
à l'article de Marianne « Les experts sont-ils des charlots? »


Marie-Christine

j'ai cette fois terminé la lecture détaillée du livre

Le traumatisme qu'on a fait vivre aux enfants et a vous est grave, innommable, presque insoutenable a lire..... je n' avais pas d' idée précise sur son intensité....

Tu as la chance de t'en remettre assez bien vu qui tu es, mais je pense aux autres, aux enfants d'abord et a tous les adultes aussi qu'on a agressé de façon sauvage et indigne.

Si tu croises la route de Jean Luc Viaux un de ces jours, dis lui bien toute mon amitié.

Mais bien plus grave encore, il est évident qu'on a voulu changer la culture et les manières de réagir face aux enfants qui osent parler. Je me demande si on osera encore les y encourager... Ceci dit tu sais que le belge que je suis a toujours estimé que la France avait poussé bien trop loin l'idée du signalement judiciaire comme passage obligé... elle s'en exorcise, mais a quel prix...

L'ordre adulte, si bien symbolisé par les colères de Dupont-machin, a repris ses droits, et des émissions tv comme celles de Huercano, France 2 et Calvi, constituent de puissants rappels de ce nouvel ordre.

Une seule erreur, grave, avait évidemment été commise : on n'aurait jamais du mettre en préventive pendant si longtemps de simples suspects... Mais cela ne change rien au fond de ce qui s'est passé.

Amitiés

Jean-Yves Hayez

Psychiatre infanto-juvénile, docteur en psychologie,
Professeur émérite à la Faculté de médecine de l'Université catholique de
Louvain.
Site web www.jeanyveshayez.net



« Nous tenons à vous exprimer tous nos remerciements pour votre livre sur le procès d'Outreau. Etant mandatés par notre association « Enfance Majuscule » à se porter partie civile, nous étions représentés par Me Leduc-Novi, nous avons vécu l' horreur de ce procès dans toutes ses dimensions et présents auprès des enfants ( plusieurs semaines à Saint Omer).
Toute la lecture de votre livre nous a ramenés à revoir les injustices car parfois nous demandions si c' était bien le procès d' enfants maltraités, car le théâtre des adultes, et les violences des avocats de la défense, mettaient les témoins mal à l' aise, les ogres du procès auraient dû être rappelés à l' ordre mais il semblerait qu'ils avaient tous les droits quant à la médiatisation qui diffusait en leur faveur. Elexis Danan lui- même journaliste, qui a créé « Enfance Majuscule » en 1936 aurait désapprouvé l'injustice. Nous nous souvenons de la douloureuse épreuve des enfants […]
Vous avez restitué la vérité mais le procès d' Outreau a pesé ensuite sur d' autres procès et en cette année anniversaire des droits de l' enfant,il faut s' interroger sur l' avenir des petites victimes.[...]
 C' est un théâtre émotionnel ce procès qui permettait de transformer la vérité, des enfants en petits menteurs et mettre au premier plan les adultes maltraités !! victimes.
Nous avons le sentiment que votre livre va réconforter les enfants et les gens comme nous qui se sont mobilisés pour eux. Merci mille fois pour ce livre. »

Pierre Borgus, Président de « Enfance Majuscule » - Comité de Lille - et Eva Borgus



« Je n'ai pas eu le temps de prendre la plume mais de vive voix je vous dis toute mon estime que je vous porte et toute l'admiration que m'a suscité la lecture de « Outreau la vérité abusée », j'ai pris le temps, j'ai apprécié vos suggestions, vous savez ce qu'est la vie,[...] les magistrats sont tétanisés[...] je vais voir pour vous faire intervenir à l'ENM de ... »

Jean Louis Nadal ex Procureur Général près la Cour de Cassation




Voir aussi la lettre  du Directeur de l'Ecole Nationale de la Magistrature


NOTE :     Un certain nombre de témoignages sont pour le moment « obligatoirement anonymes »


C'était inattendu. Après l'emballement médiatique qui a sévi dans toutes les sphères de la société, sur les plus hautes autorités politiques, sur de nombreux écrivains qui ne pensaient plus, et aussi sur l'ensemble des citoyens... Je ne savais plus comment serait remonté le courant.

  Président de Chambre honoraire, ancien Président d'Assises


"Votre témoignage est dur et utile, pour ne pas dire indispensable pour établir un meilleur équilibre entre les éclairages aujourd'hui presqu'à sens unique sur cette affaire... Vous démontrez de manière convaincante que la justice dans l'affaire n' a pas été sereine, et que les enfants ont été doublement maltraités, par leurs persécuteurs et pas l' institution judiciaire [...] je tenais à vous témoigner chère Madame Gryson de toute ma sympathie pour votre combat en faveur des enfants et de ma solidarité face aux attaques indignes dont vous avez été l' objet, je vous félicite aussi pour votre évidente sincérité et la qualité de votre travail"

Un grand scientifique humaniste bien connu


« Quel événement après 3 ans de distance et de recul, ça arrive comme une bombe,... ce livre formidable m'a bouleversée, tout me remonte... comment as t-on pu écrire un livre aussi vrai ! j'ai pas rêvé... on était tous par terre après… c'est magistralement interprété, ce que cela m'a apporté ! Ça redonne de la force, il faut continuer le travail dans cette affaire pour l'avenir, c'est un travail de qualité, vous pouvez pas savoir »

Une avocate qui connaît très bien le dossier


« Ce livre est un très joli livre, très juste, très bien vu, ça m'a fait du bien de le lire, c'est roboratif, je l'ai lu deux fois ou plutôt je l'ai dévoré... le livre est totalement propre, il n'est jamais question d'accuser... c'est simple de le défendre »

Un avocat - grand connaisseur du dossier


« J'ai lu votre ouvrage d'une traite ce WE. Bravo pour ce remarquable et courageux travail qui contribuera je l'espère à remettre les pendules de la Justice à l'heure ! Par moment on se frotte les yeux... le poids des médias, fausse à l'évidence le procès pénal. Vous avez parfaitement su traiter ce qui me semble le plus important dans ce dossier, à savoir la disparition des enfants du champ de vision médiatique, judiciaire, disciplinaire et parlementaire. Avec ce paradoxe de nature à ébranler toutes les certitudes,12 enfants reconnus victimes. »

Un autre avocat - grand connaisseur du dossier


« [...] Dans la recherche de la vérité historique de ce qui a concerné des pans entiers de la société, votre livre constitue une pièce majeure. A titre personnel, j'émets le vœu que la haine ne s'empare pas des esprits et que soient recherchés pour l'avenir de nos enfants, les façons d'un fonctionnement serein de la Justice. Je sais que vous y contribuerez. »

Un procureur


Autres témoignages :

Me Padovani
Outreau sur le blog de Maître Padovani




Retranscription d'une lettre reçue en mars 2011
   Version pdf


Relevé sur un site de vente en ligne




Lettre de François Bayrou




Lettre d'un avocat





Lettre d'un ancien patient devenu avocat




Lettre du Conseil de l'ordre des avocats




Lettre d'un Président de la cour d'assises du Nord




Lettre d'un Conseiller à la cour d'appel de Douai




Outreau : un nouveau livre captivant, et dérangeant




Témoignage sur "le blog de Moon" (OverBlog)